Prenez les bonnes décisions pour gérer les mauvais payeurs

Prenez les bonnes décisions pour gérer les mauvais payeurs

Il peut arriver que vous ne demandiez pas immédiatement à votre client de payer votre facture, mais parfois votre confiance n’est pas gratifiée. Si votre client ne vous paie pas dès l’échéance fixée, ne traînez pas les choses et agissez rapidement. En effet, rien n’est plus frustrant qu’un client qui ne paie pas à temps, voire pas du tout. Cela peut alors provoquer une répulsion, compliquer votre collaboration future et nuire au flux financier de votre entreprise. Voici donc, quelques conseils pour vous aider à prendre les bonnes décisions, afin de gérer vos clients mauvais payeurs.

Exercez une pression stricte sur les mauvais payeurs

Lorsqu’un de vos clients laisse une facture impayée, vous devez réagir rapidement. Si vous laissez le temps passer, vos chances de recouvrer votre créance s’affaibliront. Encore moins si le débiteur est mis subséquemment en redressement ou en liquidation judiciaire. Pour ce faire, envoyez une lettre de relance pour commencer et puis une mise en demeure, si le rappel n’a pas abouti. Il est à préciser que le courrier doit être envoyé en recommandé avec une accusé de réception.

D’autre part, la mise en demeure peut être remplacée par une injonction de payer délivrée par un huissier, avec les mêmes procédés. Cet acte pourrait avoir un impact psychologique considérable sur le débiteurcomparé à celui d’envoyer un courrier recommandé. Nonobstant qu’il n’est pas raisonnable d’y avoir recourir notamment une créance de faible montant, étant donné que son coût est élevé. Vous pouvez également opter pour d’autres moyens de pression sur le débiteur comme le droit de rétention ou celui de compensation. Il est toutefois à préciser que ces méthodes sont strictement encadrées par la loi et la jurisprudence. Vous pouvez donc choisir une solution plus simple mais efficace telle que dénoncer votre client mauvais payeur sur https://www.les-mauvais-payeurs.com/ .

Prenez des mesures conservatoires

Si votre débiteur s’avère clairement insolvable, pourtant votre créance est d’une somme importante, vous avez le droit d’effectuer une saisie conservatoire pour éviter les mauvaises surprises. En effet, vous pouvez faire mettre les biens de votre débiteur entre les mains de la justice, afin que le mauvais payeur ne puisse pas les faire disparaître ou en diminuer la valeur.

Par ailleurs, vous devez demander au juge de l’exécution ou au président du tribunal de commerce compétent, une autorisation de pratiquer la saisie conservatoire. Ensuite, vous devez engager une procédure judiciaire de recouvrement durant le mois qui suit la mesure, afin d’obtenir un titre exécutoire contre le client mauvais payeur. Il s’agit en faitd’une décision condamnant ce dernier à vous payer. La saisie conservatoire présente l’avantage de pouvoir être effectuée, même sans commandement de payer préalable. Il n’y a donc aucun avertissement jusqu’à ce que l’huissier vienne saisir les biens, afin de surprendre pleinement le débiteur.

Pour le cas d’un débiteur insolvable

En cas d’insolvabilité de votre débiteur, vous avez la possibilité de tenterde dernières méthodes. En effet, vous pouvez convoquer un débiteur qui n’est plus capable de régler ses dettes en redressement judiciaire, auprès du tribunal de commerce. Généralement, le mauvais payeur règlera son impayé au dernier moment, avant l’ouverture de la procédure. Ainsi, il échappera au redressement ou à la liquidation.

Cependant, dans le cas où votre client se trouve en redressement judiciaire, vous devez rechercher s’il serait possible que votre facture soit payée par une tierce personne, comme le cas d’une dette cautionnée par un tiers par exemple. Mais il est également possible d’entamer une action pénale contre l’entreprise débitrice, sous certaines conditions.

Simone